Le marathon de Paris reprend son parcours mythique

Ils seront 60 000 à prendre le départ du marathon de Paris le dimanche 14 avril 2019. Une médaille, un tee-shirt finisher et un sac coureur attendent comme chaque année les participants qui franchiront la ligne d’arrivée.

Ce marathon est l'occasion d'admirer ou de redécouvrir les plus beaux monuments et lieux mythiques de la capitale française : le château et le bois de Vincennes, Notre-Dame de Paris, le Musée d’Orsay, l’emblématique Tour Eiffel ou encore le Bois de Boulogne.

Vous trouverez ci-dessous le parcours complet du marathon international, réputé pour son coté populaire et festif.

Les amoureux de course à pied vont fouler le pavé parisien ce dimanche. Champions ou amateurs, tous confondus, ils vont courir le 43e marathon de la capitale. Pour certains, ce sera juste le plaisir de se retrouver dans les rues de l’une des plus belles capitales du monde alors que d’autres voudront dépasser leurs limites. Le marathon de Paris, qui va avoir lieu dans quelques jours, a connu sa première édition il y a 120 ans.

En effet, le 19 juillet 1996 fut lancé le tout premier marathon avec 191 participants. L’épreuve mythique fut remportée par le britannique Len Hurst avec un temps proche de 2h30.

Depuis lors, s’en sont suivies plusieurs autres rencontres et, année après année, l’épreuve est devenue le rendez-vous mondial où viennent s’affronter les plus grands sur une distance de 42,195 km.

Aux origines du marathon international de Paris

Le parcours atypique du Schneider Electric Marathon 2019

Le Schneider Electric Marathon est l’une des plus grandes rencontres de course à pied du monde. Elle se différencie par l’importance de son peloton comme par les performances réalisées par les participants. On y rencontre plus de 45 nationalités, qui viennent de partout à travers le monde, participer aux épreuves de cette rencontre exceptionnelle. Cette traversée de Paris, partie des champs Élysées vers l’avenue Foch en passant par les bois de Vincennes et de Boulogne, offre un décor unique.

Les participants prendront le départ de l’Arc de Triomphe, en descendant les Champs-Elysées, direction Concorde. La rue de Rivoli les conduira ensuite à la place de la Bastille, et après dans le bois de Vincennes. Ils rejoindront ensuite la cathédrale Notre-Dame, puis la Tour Eiffel. L’événement sera marqué par de nombreuses animations tout au long du parcours. 

 

Courir le marathon international de Paris, c’est aussi traverser les artères et les plus belles places de la ville. Et cette année, deux nouveaux lieux symboliques ont été ajoutés au parcours : la place Vendôme et la place de l’Opéra.


Ci-dessous la liste complète du parcours :

 

  • Avenue des Champs-Elysées
  • Place de La Concorde
  • Place Vendôme
  • Place de l'Opéra
  • Avenue de l'Opéra
  • Rue de Rivoli
  • Rue St-Antoine
  • Place de La Bastille
  • Rue du Faubourg St-Antoine
  • Rue de Reuilly
  • Place Félix Eboué
  • Avenue Daumesnil
  • Route de la Pyramide
  • Route du Pesage
  • Avenue de Gravelle
  • Rue de Charenton
  • Avenue Daumesnil
  • Quai des Célestins
  • Voie Georges Pompidou
  • Avenue du Président Kennedy
  • Avenue de Versailles
  • Avenue de l'Hippodrome
  • Allée Longchamp
  • Route de Suresnes
  • Avenue Foch


Marathon de Paris, la médaille

Il n’y a pas de course sans médaille et comme d’habitude, la médaille Schneider Electric Marathon de Paris est au rendez-vous. C’est l’une des sources de motivation de la plupart des coureurs qui n’hésitent pas l’exhiber fièrement.

Les 3 meilleurs temps Hommes – Femmes

Connu pour son melting-pot, le marathon accueille plusieurs nationalités différentes. En 2018, 68% des coureurs étaient français et 32 % des participants venaient de pays étrangers, notamment des USA, du Brésil, de l’Allemagne mais également d’Éthiopie et du Kenya où leurs athlètes ont écrit l’histoire de cette course en battant tous les records.

Découvrez les trois meilleurs temps du marathon de Paris :

Chez les hommes, Kenenisa Bekele, de nationalité éthiopienne détient le record depuis 2014 avec 2 heures 05 minutes et 04 secondes. Personne n’a réussi, à ce jour, à faire mieux. Il est suivi par le Kényan, Stanley Biwott avec 6 secondes de plus (en 2012) et de Peter Some (Kenya) avec un record temps de 2h05'36" en 2013.

Du côté des femmes, c’est Purity Rionoripo (Kénya) qui rafle le record en 2017 avec 2 heures 20 minutes et 55 secondes, suivie de l’éthiopienne, Boru Tadese avec une différence de 9 secondes (en 2013). Tirfi BEYENE, éthiopienne, a également fait parler d’elle grâce à sa performance de 2h21'37" en 2012.

Par contre, le kényan Paul Louyangata marque la différence en remportant successivement la course de Paris en 2017 et 2018. Il compte relever le défi cette année encore et vise cette fois-ci le record.


Nos dernières créations ...